Mode Ethique

S’habiller éthique lorsque l’on a pas de budget mode, c’est favoriser la réutilisation des vêtements et accessoires, sortir du circuit de la consommation de masse, se réapproprier ou réinventer des pièces oubliées.
 » La mode se démode, le style jamais  » nous apprenait Coco Chanel
Mode et éthique ne sont plus antinomiques.
S’habiller avec style en respectant l’homme et la planète, c’est possible.
Chaque personne souhaite être mieux informé sur les conditions de production des produits achetés et plus particulièrement pour l’alimentaire et les vêtements & accessoires, notamment au cours de la grossesse, la maternité et pour bébé, l’enfant en devenir.
Il n’est pas simple de décoder les étiquettes et les labels.
Voici quelques conseils pour s’y retrouver dans la mode éthique.
Bien lire les étiquettes
Bien lire les étiquettes

Se renseigner sur l’origine des vêtements

Le Made in China n’est pas toujours synonyme d’esclavagisme, mais il reste un souci pour l’environnement, notamment au sujet des teintures.

Le Made in France vous offrira une garantie éthique et écologique incontestable.

Privilégier les matières naturelles
Pratiquer le slow wear
Il est recommandé de privilégier les marques qui ne démultiplient pas les collections, un modèle économique, un style intemporel revisité par la marque et n’ont pas (ou ont peu) recours à la publicité.
Fuyer les marques Low Cost !!!
Lisez les étiquettes et pour vos achats sur internet, demandez la provenance si elle n’est pas clairement indiquée.logo_redlove
Le lox cost, les grands et petits distributeurs de prêt-à-porter qui se fournissent dans des usines (Made in Chine, Asie, Taiwan …), au mépris du droit international du travail et de la dignité humaine.
Usines appelés « sweatshops », terme péjoratif servant à désigner une usine dans l’industrie textile, dans laquelle les employés travaillent trop longtemps ou contraints et subissent des abus physiques ou moraux pour des salaires de misère et où le travail des enfants est régulier.
Une besogne extrêmement répétitive et pénible, des horaires abrutissants et un salaire misérable, 3 $ par jour par exemple au Cambodge.
Les grandes marques revendiquent une transparence bidon pour rassurer notre conscience de consommateur peu regardant.
Recycler
Le recyclage textile commence à faire son chemin.
Chiner, adopter, donner une nouvelle vie à un vêtement, une façon peu couteuse de faire des emplettes, visitez le site vide-greniers.org/ pour connaitre les puces, vide greniers, bourses aux jouets près de chez vous.
On peut aussi recycler l’existant en les customisant ou en portant ses vêtements à faire retoucher pour les raccourcir ou les adapter à nos mensurations. Du sur-mesure à petit prix.

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *